Créer un site internet

Historique et Palmarès

Tout d'abord, pourquoi avoir baptisé cette société de musique Ganelette.

Certains Maursois ne le savent peut être pas, mais les habitants de Maurs portent, depuis la nuit des temps, le surnom de Ganelet. 

Le mot Ganelet signifie traitre dont l'étymologie serait Ganelon traitre de la légende de Roland de Roncevaux (8ème siècle). La première théorie est Ganelon soit disant originaire de Maurs, les habitants de Maurs auraient été affublés de ce surnom.

Il y a également l'adjectif ganel qui veut dire railleur  ou moqueur et qui serait peut-être l'origine du sobriquet des habitants de Maurs qui auraient développé la taquinerie auprès des gens de passage, Maurs étant située  au carrefour des routes de différentes provinces.

Autre mythe et autre théorie, celle du chien Ganelon  qui aurait sauvé la vie du fils de son maitre aux dépens de la sienne (chien canonisé pour son exemplarité). Cette légende se situe vaguement en Auvergne et pourrait avoir un lien avec Maurs.

Et puis il y a la revue géographique internationale tomme XX de 1895 où il est écrit p 171 et 172 que le surnom des Maursois viendrait du mot Gane (chênaie marécageuse), le Ganelet étant l'habitant de la Gane.

Le dimanche 10 décembre 1893 lors du banquet de Sainte Cécile de la Ganelette qui avait lieu à l'auberge Vaurs à Maurs, 
Antonin Cayzac membre honoraire de la société (Papa Caizac, le troubadour chantant) à interprété au déssert une chanson de sa composition intitulée  "la chanson des Ganelets" (O que Maou es poulit...). Dans cette chanson il y a les paroles "fier d'èstrè dè ganelets" ce qui infirme la première théorie selon Roger Jalenques. Avoir baptisée la société musicale "la Ganelette" confirme que le sens péjoratif de Ganelet est à exclure.

Les pionniers.

Après la défaite de 1870, la 3ème république prend différentes mesures afin de développer l'esprit patriotique en France, former des citoyens et former de futurs soldats. Pour mettre en oeuvre ce programme, l'état met en place des instituteurs laïcs (les hussards noirs de la république) dont les missions ne se limitent pas aux cours de l'école primaire. Ces serviteurs de l'état s'investissent également dans les oeuvres périscolaires (cours du soir, chant, musique, gymnastique, tir, horticulture, etc.). Dans ce contexte apparaissent des orchestres dans des petites villes qui en était dépourvues jusqu'alors. A Maurs, la fanfare "la Ganelette" est mentionnée dans le Moniteur du Cantal du 23 juillet 1887 comme nouvellement née. Toutefois, la comptabilité de la commune de Maurs fait mention de l'acquisition d'instruments de musique pour la fanfare en 1880, ce qui laisse supposer que l'année de création du groupe pourrait être 1880 voire avant.

Un des fondateurs (le seul clairement identifié pour l'instant) de la Ganelette est Etienne Labrunie, jeune instituteur originaire de Maurs, qui fut le premier chef de la fanfare. En septembre 1888  il part pour Vic sur Cère  où il va continuer sa carrière d'instituteur et assurer la direction de la fanfare munipale de Vic "la Vicoise". 

C'est Alexandre Caranove, jeune instituteur en poste à Vic sur Cère où il est chef de la toute récente  fanfare "la Vicoise" qui prend la place d'Etienne Labrunie à l'école de Maurs et à la tête de la Ganelette jusqu'en septembre 1889.

En septembre 1889, Gabriel Grannet, lui aussi jeune instituteur à Maurs, devient le nouveau chef de la Ganelette jusqu'à sa mutation  à Saint-Flour en septembre 1901.  Gabriel Grannet présentera la Ganelette au concours d'Aurillac de 1891 et au concours de Rodez de 1892. Durant cette période, le sous-chef de musique est Adrien Vaurs, Maursois aubergiste. Il pourrait être aussi un des membres fondateurs du groupe. A cette époque la Ganelette est une fanfare avec saxophones.

 La Ganelette entre 1891 et 1901.  Au centre, la bannière dont le journal "la Dépêche" du 23 juin 1891 mentionne une souscription ouverte pour son acquisition et avoir versé 10 francs.

Après le départ  de Gabriel Grannet, Monsieur Vanel prendra la direction  de la fanfare pour quelques temps puis  la société s'éteindra avant  la 1ère guerre mondiale, probablement en 1907, dernière année du versement de l'indemnité de chef de musique par  la commune de Maurs.  Dans sa monographie rédigée pour l'exposition universelle de 1900, intitulée "La musique et le chant dans le Cantal", Gabriel Grannet évoque l'exode rural  qui n'a pas permis aux sociétés musicales du Cantal de progresser. Cette monographie avait attiré l'attention du journal "l'Aurore" le 25 mai 1900 dans un article relatif à l'exposition universelle.

La renaissance. 

Ce n'est qu'après la seconde guerre que la Ganelette renaît en batterie-fanfare avec 2 Maursois  Ludovic Vermande et Marcel Mazières. Reconstituée  tout d'abord comme batterie-fanfare municipale, la Ganelette devient association loi 1901 le 14 novembre 1946. Robert Montel et Maurice Mansion viendront renforcer l'encadrement de la Ganelette. Plus tard, Monsieur Blanhuet, instituteur à Maurs,  rejoindra le groupe.

 

Défilé de la Ganelette à Maurs le 24 août 1947, jour de la remise du fanion (visible au premier plan) par l'amicale des enfants du canton de Maurs à Paris.

Groupe anne es 42La Ganelette dans les années 40.

Groupe anne es 50

La Ganelette dans les années 50

Groupe de but anne es 60

La Ganelette dans les années 60

Ludovic Vermande dirigera la Ganelette jusqu'à la fin des années 70 - début des années 80. Il deviendra président en 1995, succédant à Henri Clot. C'est Jean Mayonnobe qui prendra ensuite la direction de la batterie-fanfare jusqu'au milieu des années 80. 
 

Groupe de but anne es 80La Ganelette dans les années 80 dirigée par Jean Mayonnobe

Palmarès et Evènements marquants : 

La Ganelette est fière de présenter les prix qu'elle a remportés au cours de sa longue vie : 

De 1891 à 1950 : 

  • 2ème prix d'exécution au concours musical d'Aurillac le 18 juin 1891
  • 1er prix de lecture à vue et 2ème prix d'exécution  au concours musical de Rodez les 19 et 20 juin 1892
  • 2ème prix de sonneries, 2ème prix d'exécution, 2ème prix d"honneur au Concours Fédéral des batteries-fanfare et trompes de chassse du Sud-Ouest  1949
  • 1er prix d'exécution et 1er prix d'Honneur au concours de l'Union Fanfare de France de Paris 1949
  • 2ème prix d'exécution et 2ème prix de défilé au concours international de Lausanne le 27 mai 1950
  • 2ème prix catégorie morceau imposé au Concours internationnal de musique des Sables d'Olonne 1953
  • 3ème prix de lecture à vue et 3ème prix d'exécution au Grand concours de musique d'Aurillac le 10 juillet 1955
  • 1er prix d'exécution au concours d'Ussel le 17 juillet 1955

Concours international de musique lausanne

De 1960 à 2000 : 

  • 2ème prix de sonneries, d'exécution et 1er prix d'honneur au Concours Fédéral de Batterie Fanfare de France Bordeaux 1961
  • Trophée du concours Fédéral de Tonneins 1966
  • Trophée du concours international UFF de Tonneins 1970
  • 2ème prix de sonnerien, morceau imposé et morceau choisi au concours national UFF de Marcq en Baroeul de 1971
  • Concours de musique de Tonneins le 20 mai 1973
  • 2ème prix au concours de musique de Bourges le 10 juin 1973
  • 1er prix au concours d'Anglet de 1974 
  • Concours Fédéral & international de Fanfare de France à St Just St Rambert 1975
  • Concours national UFF Marnaz 1976
  • Concours international UFF à Anglet Biarritz 1978
  • Concours de Tonneins 1991
  • Concours fédéral de Soulac sur Mer 1992
  • Concours National de musique d'Aurillac 1995

De 2000 à aujourd'hui : 

  • 2ème Festival de Bandas en Basse Ariège Mazères 2006
  • 4ème Festival de Bansas en Basse Ariège 2008
  • 10ème Challenge de Bandas aux portes de l'Aveyron 2011
  • 5ème Festival de Bandas 2012  à Espalion : Nain d'Or
  • 6ème Festival de Bandas 2013 à Espalion : Nain d'Argent
  • 11ème Challenge de Bandas aux portes de l'Aveyron à Bouillac 2012 : Trophée des bandas
  • Olympia 2015 : Animation avant et pendant l'emission de Patrick Sébastien "Ze Fiesta"
  • Festival de Bandas 2016 à Espalion
  • Festival de Bandas 2017 à Espalion
  • Festival de Bandas de Combronde 2019

12189724 1001344033286848 5105940924807769605 n